Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2013

Guy Lapchin le pionnier - 47

J'ai trouvé sur eBay une représentation en miniature de la Singer n°53 aux 24 Heures du Mans 1935 : elle serait de couleur bleue, si la couleur est respectée.

251285868319.jpg

10/09/2013

Luc le cousin - 22

5è Routes du Vexin Classic - 11 & 12 Mai 2013 

PR_RDV13m.gif

Copilote à bord d'une Citroën CX 2400 GTi, 21è sur 36 en catégorie GT.

p1000511.jpg

ronde-vexin-2013-023-201-big.jpg

ronde-vexin-2013-023-204-big.jpg

23/04/2013

Luc le cousin - 21

4è Ronde Cartographique de l'Autunois-Morvan - 30 Mars 2013

affiche-officiel-2013.jpg

 

002.JPG

L'organisation de ce rallye acquiert  sérieux et expérience. Arrivé à 12h15 sur l'esplanade d'Anost (550m) sous un soleil palichon, je retrouve avec plaisir mon copilote morvandiau Fabien et nous casse-croutons dans le café tout proche. Puis le moment des contrôles technique et administratif passés, la remise du carnet de pointage et du road-book se fait au départ à la minute. Le coupé Fiat est en configuration "tout-terrain" avec pneus neige Michelin à l'avant et cloutés Vredestein à l'arrière. La première étape est de 151 km en fléché-métré. Nous gagnons Autun par Cussy-en-Morvan, pour monter ensuite en forêt de Planoise par la jolie route de la cascade de Brisecou, la bien nommée puisqu' un premier virage serré nous envoie sur la voie opposée. Nous traversons Marmagne et montons vers le Signal d'Uchon 681 m par une D47 tortueuse à souhait. Nous franchissons ensuite la vallée de l'Arroux, pour monter à l'assaut du Mont-Beuvray 821m où la pluie et le brouillard s'abattent. Valse-hésitation à l'entrée du parking du site gaulois de Bibracte : j'y va-t-y ou j'y va-t-y pas ? il faut laisser le parking sur la droite, continuer vers une barrière et s'engager sur une petite route forestière... avec une côte à 20% ! Nous laissons là les randonneurs et filons vers le massif du Haut-Folin où nous trouvons la neige dans les fossés. Nous regagnons ensuite le point de départ Anost pour une pause et collation.
Il pleut et il fait de plus en plus froid... La Fiat se montre bien vaillante sur ces petites routes grasses jonchées de débris forestiers. La deuxième étape se compose d'une partie carto à tracer dans les gorges de la Canche et d'un parcours amusant autour des remparts de la ville d'Autun, d'où est donné le départ de la troisième étape de nuit à la ferme de Couhard.
Pleins phares, essuies-glace, et nous voilà repartis en direction d'Epinac, où la pluie se tranforme en tempête de neige fondue. Nous gagnons le joli Val-Saint-Benoît par une route défoncée, où une Mini blanche perd une roue : les occupants cherchent les boulons épars, nous leur disons d'enlever un boulon par roue et de repartir doucement. Des ornières se sont formées sur la route forestière qui nous envoient presqu'au fossé. Après Dracy-Saint-Loup un piégeux virage à l'équerre nous attend, mais mon copilote local me prévient à temps. Indication à Chambois : "petit sapin sur le terre-plein central". En fait c'est un triangle, que nous contournons en le traversant, mais il est bombé comme un talus, la Fiat saute et se récupère bien, ouf ! Juste avant de regagner Anost une petite boucle par Dront, bien escarpée, suspecte, vaut un CP à ne pas manquer. Nous regagnons Anost pour le repas et la remise des prix. Le classement se fait sur le kilométrage relevé parcouru et sur les CP. Les discussions vont bon train. En repartant à 1h, il neige toujours et la route est glissante vers Chateau-Chinon. La Fiat bien chaussée n'a pas démérité !
En bref, c'est un rallye hivernal sympathique, sans prétention, sur de superbes routes de moyenne montagne plus ou moins défoncées, donc exigeantes pour les mécaniques et les participants. La formule 13h-22h est vraiment bien. A l'année prochaine.