Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2018

Luc le cousin - 32

23è Raid des Neiges - 12 au 14 Janvier 2018

raid des neiges 2018-2.jpg

JOUR 1 : Dès 7h quai du Roi à Orléans, nous traçons les cartes et nous calculons les moyennes du jour.

007.JPG

raid des neiges 2018-9.jpg

raid des neiges 2018-8.jpg

raid des neiges 2018-10.jpg

Puis le jour se lève sur le Val de Loire et la grille de départ.

raid des neiges 2018-11.jpg

Il fait gris et froid, j'ai monté quatre pneus neige Vredestein, et deux roues cloutées/chaînées Kléber de secours.

raid des neiges 2018-12.jpg

Les routes du Loiret sont tranquilles, avec un premier CP peu après Bonny-sur-Loire.

raid des neiges 2018-6.jpg

Nous passons à Cosne-sur-Loire où j'en profite pour faire vérifier les freins chez mon garagiste car je trouve la pédale bien élastique, mais il ne voit rien d'anormal. Puis nous filons dans le vignoble pour prendre le départ de la première spéciale de régularité à Saint Andelain (5km de chez moi !) qui se termine au lavoir de Vielmanay. Nous faisons le temps au compteur partiel et au chronomètre. Après avoir fait le plein d'essence à Prémery (30€ c'est bien les petits moteurs !), nous gagnons Saint Saulge pour le plateau-repas dans la salle de la mairie.

raid des neiges 2018-22.jpg

raid des neiges 2018-13.jpg

raid des neiges 2018-23.jpg

raid des neiges 2018-5.jpg

Après ce moment de réconfort, nous commençons la deuxième spéciale dans la vallée de la Canne par de jolies petites routes, malheureusement de plus en plus étroites. Moi qui suis toujours devant, je laisse pourtant devant moi une Alfa-Roméo Giulia et une Citroën DS qui ne régulent pas vraiment, et qui nous retardent bien sur la fin. A Moulins-Engilbert nous sommes au pied du Morvan, dont nous gravissons le point culminant le Haut-Folin par une 3è spéciale boisée et sèche.

raid des neiges 2018-14.jpg

raid des neiges 2018-15.jpg

La journée se termine calmement par les jolies couleurs du soir sur le clunysois et ses petites routes sinueuses, au train d'une Renault 4L qui nous précède jusqu'à l'hôtel de Mâcon.

JOUR 2 : Le jour se lève à peine quand les moteurs s'ébrouent au départ à Mâcon.

004.JPG

Mais après 5 km sur les quais de Saône, pouf ! Un pneu arrière crève. Heureusement qu'on était en ville... Comme il n'y a que des roues cloutées en secours, il faut monter les deux. On range la roue crevée derrière un siège, et nous repartons dans le peloton lancé vers la Bresse brumeuse, parmi des autos que nous n'avons pas l'habitude de cotoyer en tant que n°19, après avoir passé le val de Saône inondé.

raid des neiges 2018-24.jpg

Il faut se dépêcher pour rester dans les temps, car nous avons un plein d'essence à faire à Montrevel-en-Bresse, et la navigation est ardue dans le brouillard, notamment à la fourche de la route des Blancs Maillards, sanctionnée par un CP surprise à Chaffoux.

raid des neiges 2018-16.jpg

Enfin nous arrivons aux contreforts du Bugey par Treffort et sa célèbre montée en S, avant d'atteindre les gorges de l'Ain franchies par l'imposant viaduc rail/route de Cize-Bolozon : http://patrimoines.ain.fr/n/le-viaduc-d ... zon/n:1196

raid des neiges 2018-25.jpg

Non loin commence la 4è spéciale de Pisseloup qui nous mène sur le plateau du Retord, jusqu'à une aire de pique-nique précédée d'un rond-point, où les concurrents tournent et tournent en attendant leur heure idéale, du coup je ne sais plus quelle sortie prendre et nous arrivons tout juste au bord de l'eau !

L'heure du repas approchant, nous gagnons le casino d'Hauteville-Lompnès, où nous intervertissons les roues avant et arrière, car les roues cloutées de secours ont une circonférence plus courte qui fausse le compteur partiel.

005.JPG

008.JPG

009.JPG

raid des neiges 2018-27.jpg

 

 

JOUR 2 suite fin : Après un bon repas, et comme nous sommes garés tout en haut du parking du casino, nous repartons en dernier. Mais en roulant quelques dizaines de mètres vers la sortie, un bruit inquiétant émane du train avant ! Je pense immédiatement à une plaquette de frein qui se serait mise de travers, mais en démontant la roue avant droite, le disque tourne librement à la main. Nous regardons la roue cloutée, qui était à l'arrière le matin, et nous apercevons ses plombs d'équilibrage placés à l'intérieur de la jante qui viennent frotter l'étrier de frein. Avec un marteau et un burin, je pète les plombs !

Après cette mésaventure, nous enquillons avec d'autres attardés la 5è spéciale de Clairefontaine sous le soleil, qui nous mène sur les hauteurs de Virieu-le-Grand par la pittoresque vallée de l'Arène. La vue se dégage sur la vallée du Rhône que nous atteignons par le marais de Lavours et ses jolies routes bordées de joncs. Nous grimpons ensuite vers les belvédères par Chanaz et Ontex, où nous nous étions bien amusés l'an dernier en compagnie de deux autres Fiat.

raid des neiges 2018-17.jpg

De là haut, la vue sur l'abbaye d'Hautecombe et le lac du Bourget est splendide, mais ça bouche au départ de l'ultime spéciale de la Savière, dont l'arrivée à la base nautique de Conjux est tenue par Nicolas et Danièle, qui remballent le contrôle juste après nous. Comme la veille, nous terminons derrière une Renault 4L qui nous retarde pour contourner le lac et monter le col de la Chambotte et ses superbes panoramas au soleil couchant. Alors nous faisons une pause photos, mais qui sera fatale...

011.JPG

En effet, un CP surprise nous attend en haut du col, que nous passons hors délai avec tout ce retard accumulé ! Il ne reste plus qu'à descendre vers le petit port d'Aix-les-Bains où nous franchissons l'arche d'arrivée bons derniers, mais heureux, 25èmes du rallye malgré cette dernière pénalité imprévue.

raid des neiges 2018-18.jpg

raid des neiges 2018-20.jpg

Écrire un commentaire