Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2017

Luc le cousin - 31

22è Raid des Neiges - 13 au 15 Janvier 2017 : le retour de Kirikou

 

raid des neiges 2017-2.jpg

Relégué au fond du garage depuis deux ans et demi, Yoann mon copilote a bien voulu se pencher sur les entrailles électriques du coupé Fiat, pour remplacer le comodo défectueux par une platine GT2i. Malheureusement, six jours avant le départ, au moment de réencastrer le tout dans le tableau de bord, un court-circuit s'est produit qui aurait pu être fatal. Une ligne directe tirée du + batterie plus tard, le contrôle technique est validé, et Kirikou peut exhiber fièrement son joli volant Nardi au départ vendredi matin Quai du Roi à Orléans.

raid des neiges 2017-18.jpg

raid des neiges 2017-19.jpg

La neige fraîche étant annoncée, je l'ai équipé de 4 pneus neige Vredestein sous gonflés et de 2 roues de secours cloutées/chaînées dont une sur la barre de toit. Eclairage, chauffage, freinage, tout répond bien, et le 903cc ronfle au départ vers le Val de Loire et la Puisaye. La road-book est littéraire avec contrôles de passage et contrôles horaires, comme au Rallye Monte Carlo Historique, aidé de la carte ; et la régularité est en fléché-métré avec cases aléatoires....

raid des neiges 2017-12.jpg

Nous franchissons la N7 aux Bézards puis nous arrivons à Mézilles pour passer à gué le Branlin : séance photos et départ de la première spéciale de régularité, qui nous mène à Sainte-Colombe-sur-Loing. On fait le temps à l'ancienne, au chronomètre et au compteur partiel. Trois voitures devant nous se trainent à 50 km/h pour une moyenne de 49 et des poussières, c'en est trop : je décide de faire l'extérieur à un carrefour à droite, malheureusement le conducteur de la Triumph devant moi a soudain la même idée, donc je fais un double extérieur sur le terre plein, vroum ! Voilà que Kirikou est repéré.
Sur les hauteurs de la Puisaye, nous déjeunons (plateau repas fourni) sous un abri-bus de Lainsecq. Il fait de plus en plus froid, et des bourrasques de neige s'abattent sur le pare-brise. Nous gagnons les contreforts du Morvan par Clamecy et Vézelay : trois lacs sont contournés, Crescent, Chaumeçon et Pannecière, ce dernier en spéciale de régularité. Les routes du Morvan sont toujours un plaisir à négocier, mais la neige ne se décide pas à tenir sur ce versant nord. C'est après Château-Chinon, en descendant le Mont-Beuvray, qu'une séance photos s'impose dans la lumière du soir et sur 5 cm de poudreuse.

raid des neiges 2017-11.jpg

raid des neiges 2017-10.jpg

raid des neiges 2017-5.jpg

Par la vallée de l'Arroux, nous atteignons Montchanin terme de cette première journée. A l'hôtel, je recouvre Kirikou de son drap Fiat pour la nuit, qui s'annonce froide.

raid des neiges 2017-1.jpg

De bon matin, il neige et il faut monter au Mont-Saint-Vincent 600m ! Les esprits et les moteurs sont ralentis, et on joue la prudence dans la neige épaisse. Nous traversons le Clunisois qui a aussi son Désert, le village nommé Saint-André départ de la troisième spéciale. Les attardés de la veille me doublent (Kirikou est repéré), et je les double à nouveau dans la montagne à fond de 3è. Nous ne suivons pas un groupe qui file à droite dans une épingle finale et nous faisons bien : 30 sec de retard à l'arrivée à Chateau, contre plusieurs minutes pour ceux-là... Nous pouvons alors gravir sans tarder le col des Enceints 529m, admirer le château de Pierreclos et contourner la Roche de Solutré, pour atteindre la Saône par le Beaujolais. En Bresse, la neige redouble et les glissades sont de plus en plus fréquentes : 10 cm en plaine et 20 cm en montagne. La quatrième spéciale part de Saint-Jean-le-Vieux et est interrompue au pied de Saint-Jérôme : route impraticable sauf équipements spéciaux, allons-y !

raid des neiges 2017-20.jpg

raid des neiges 2017-21.jpg

raid des neiges 2017-22.jpg

La montée vers Chatillon-de-Cornelle est un régal de glissades sur une route étroite enneigée et presque vierge. Le coupé Fiat fait merveille par son adhérence et sa maniabilité, et arrive ainsi dans les premiers au casino d'Hauteville-Lompnès où nous sommes attendus pour le déjeuner. Il y aura de nombreux retardataires, séances de chaînage obligent.

raid des neiges 2017-9.jpg

raid des neiges 2017-3.jpg

Pendant le repas, le directeur de course nous annonce que les deux dernières spéciales sont annulées, compte tenu des rapports DDE. Nous partons donc en liaison jusqu'à Culoz par le col de la Lèbe et Artemare.

raid des neiges 2017-6.jpg

raid des neiges 2017-8.jpg

A Chanaz, je fausse compagnie à ce joli groupe pour emprunter un parcours du RMCH 2010 (toujours tracé sur ma carte en vert !) et gravir le Mont de la Charvaz et le Mont du Chat par la D914 et ses belvédères sur le Lac du Bourget. Nous sommes suivis par une dizaine de voitures, dont une Ferrari 308 et une Fiat X1/9, et dès la première épingle derrière l'église on envoie la sauce italienne ! A fond de 2è, on atteint rapidement les hauteurs enneigées et verglacées avec de jolis travers. Mais soudain la Ferrari n'est plus là et est remplacée par la Fiat X1/9 dans le rétroviseur, et nous rattrapons un spider Fiat 124 blanc : voilà un final Fiat de haute volée, qui nous gratifie de jolies figures dans les épingles du Col du Chat, le spectacle n'est plus côté lac mais côté route pour les promeneurs du soir, qui se retournent en entendant la musique italienne approcher.

raid des neiges 2017-15.jpg

Enfin c'est l'arrivée au petit port d' Aix-les-Bains qui nous vaut les honneurs de la presse locale, avec ce commentaire : "Le moteur était à l'arrière sur ce coupé Fiat 850 [heureusement !] ce qui explique la neige sur le capot avant."

PS : la Ferrari 308 a calé dans la montée suite à un givrage de la pompe à essence, et heureusement sinon elle tapait dans l'épingle suivante le chasse-neige qui descendait...

002.JPG

Écrire un commentaire